La ZAD sioux

Standing Rock, réserve sioux du Nord Dakota, transformée en ZAD (zone à défendre). Ou lorsque les tipis côtoient les tentes igloo... Car sur les 5.000 occupants de cette ZAD, mobilisés contre un projet d'oléoduc, bon nombre sont des blancs, y compris des vétérans de l'US Army. Tout juste 140 ans après Little Bighorn. Pauvre Custer...

Du 4 au 7 décembre, cela va barder du côté de Standing Rock, une réserve indienne de quelque 6.000 habitants dans le Nord Dakota, où ont convergé depuis des semaines 5.000 manifestants, des zadistes qui s'opposent à la construction d'un oléoduc de 1.900 kilomètres pour évacuer le pétrole de Schiste vers la région des Grands Lacs.
C'est pour cela que le chef Goldtooth était à Paris en décembre 2015 pour la COP21. Le déplacement de ce leader sioux lakota n'a pas vraiment eu les faveurs médiatiques, mais là bas, surtout depuis l'été, la mobilisation est considérable, et pas seulement au sein des réserves indiennes. Beaucoup de blancs se mobilisent dans ce combat pour la préservation de la planète, y compris des stars comme Robert Redford, ou Shailene Woodley, interpellée le 11 octobre lors d'échauffourées. Mais surtout, lors du grand rassemblement prévu du 4 au 7 décembre prochain, on attend des centaines... de « vétérans ». Oui, des anciens militaires de l'armée américaine, ou des policiers retraités. Ils feront face à des forces de maintien de l'ordre, militarisées à souhait dans l'esprit du 11 septembre qui auront pour mission de défendre les intérêts de la compagnie qui construit l'oléoduc. Celle-ci compte parmi les investisseurs du projet un certain Donald Trump... Là, du coup, les médias devraient se réveiller. Enfin, on verra.
Pour se faire une idée de l'état d'esprit qui règne actuellement à Standing Rock, on peut rappeler que le gouverneur du Dakota du Nord avait décrété le blocus alimentaire de la réserve, mais suite au tollé déclenché dans l'opinion publique pour dénoncer une mesure pour le moins barbare, il n'est plus question que d'imposer une amende de 1.000 dollars à quiconque serait contrôlé en train de transporter de la nourriture pour ravitailler ces indiens et leurs supporters blancs. Dans le même temps, une collecte organisée sur internet frôlait les 700.000 dollars le 30 novembre dernier. Cà en fait des amendes !
Le magazine Télérama qui a eu vent de l'histoire, renvoie à ce petit documentaire de 8' (en anglais) qui nous donne à voir la scène de crime....

 

En savoir plus :

L'article de Télérama :
http://www.telerama.fr/monde/video-comprendre-ce-qui-se-passe-a-standing-rock-du-point-de-vue-des-natifs,150667.php

un article de Sciences et Avenir :
http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/anthropologie/standing-rock-escalade-de-la-violence-entre-l-etat-et-les-amerindiens_108498

La mobilisation des vétérans, vue par CNN :
http://edition.cnn.com/2016/11/22/us/veterans-stand-for-standing-rock-trnd/

Pour un soutien financier (mais c'est en dollars)
https://www.gofundme.com/veterans-for-standing-rock-nodapl

Ou bien pour la scolarisation des petits Sioux :
https://www.stjosephdudakota.fr/
Cette école à pour origine la Congrégation des prêtres du Sacré-Cœur de Jésus, fondé par un curé natif de l'Aisne, Léon Dehon, né en 1843, qui fut vicaire à la basilique de Saint-Quentin. L'école Saint Joseph existe depuis 1927.

C'est quoi une ZAD ? Celle de Notre-Dame-des-Landes :
http://zad.nadir.org/

50 rue Hergé
16000 Angoulême

Tél. : 05 45 92 48 32

contact
facebook