44e FIBD : dans les locaux MPP, tapis rouge pour les auteures locales

Certes, elles sont dessinatrices. Mais le coup de zoom que leur a accordé la MPP pour cette édition 2017 du festival de la bande dessinée, tient d'abord au fait que ces femmes sont liées à Angoulême, y compris pour y avoir élu domicile. Régionales de l'étape.

Marie Deschamps, Laureline Mattiussi, Rachel Deville ou Mai-Li Bernard étaient à l'honneur pour cette 44e édition du FIBD, avec des expos pour présenter leur travail et des séances de dédicaces pour rencontrer leur public. Rencontres à quatre temps, à commencer par Mai-LI Bernard, avec ce regard singulier sur Angoulême pour une native de Hanoï (Vietnam) : Angoulême est une des villes les plus désopilantes de France...


En savoir plus
:
http://sempiternellesritournelles.blogspot.fr/
http://mai-li-bernard.tumblr.com/


L'Eesi, à tout prix

En attendant les portraits à suivre de ces autres dessinatrices à l'honneur à la MPP, Rézonances-tv.org s'est intéressé à la renaissance du prix de l'Eesi. D'abord parce que son lauréat 2017, Benoît Guillaume se présente volontiers comme un dessinateur « documentariste », une casquette qui nous fait plutôt kiffer. Et ensuite, en raison de l'intérêt que l'on porte à la formation universitaire proposée sur Angoulême, dès lors que l'image – animée ou non – résonne fortement dans notre propre imaginaire. L'Esi, ce sont les Beaux Arts, mais relookés à la sauce BD, avec exotisme garanti.
On écoute Benoît Guillaume, puis Patric Clanet le nouveau directeur depuis 1 an de cette école qui entend plus que jamais jouer la proximité avec les Angoumoisins...
 

 



Ambiances MPP dans ses bulles

Depuis 2010, la MPP poursuit son rendez-vous « Quand la BD s'en mêle », avec ses expositions et ses temps de rencontre avec les dessinateurs invités. C'est quoi, ces ambiances, en plein FIBD ? Petit moment de découverte...

 

50 rue Hergé
16000 Angoulême

Tél. : 05 45 92 48 32

contact
facebook